• Accueil
  • > Recherche : michou reine

Résultats de votre recherche

Le Moyen-Âge

Posté par gramier le 17 juin 2011

  1. La Guerre de Cent Ans

whiskas.png

C’est la nuit et dehors, il y a la guerre de Cent ans. Justin Bridou et Monique Ranou sont en train de parler sac à main et couille Darel en bouffant des olives et sirotant une eau plate, losqu’une escouade de preux chevaliers fait soudainement irruption dans leur appart’ et demande asile. Les deux amis ne sont pas très contents car même s’il fait nuit, c’est pas une raison pour débarquer ainsi. Mais bon, puisqu’ils sont là, et que c’est la guerre de Cent ans, aux grands maux, les grands remèdes, ils leur offrent une verveine, des échantillons de crème de jour Yves Rocher et en profitent pour tirer les rois. Les preux chevaliers sont fort satisfaits. Ils remercient poliment leurs hôtes et en profitent pour saccager de joie l’appartement, voler des 45 tours dédicacés de Miss Dominique, assommer Justin Bridou et lui piquer son béret.

Les deux compères sont bien remués par cette histoire. A peine remis de leurs émotions, ils filent tout droit voir l’inspecteur Michou, qui tient une taverne-dancing-relais-de-poste à quelques lieues de là, bien décidés à lui confier cette mystérieuse affaire. L’inspecteur Michou, qui fait aussi détective privé et gendarmette, tout auréolé du succès de ses enquêtes passées : le procès des Templiers, la conjuration des Pazzi, l’attentat d’Agnani, la Bête du Gévaudan, les ferrets de la Reine , le retour de Martin Guerre,  le meurtre de Roger Ackroyd, le Da Vinci Code, mon curé chez les ploucs, le Titanic, la Guerre Froide, etc, accepte avec un empressement suspect cette étrange affaire, mais pose ses conditions étranges : tout au long de l’enquête, Justin et Monique devront s’appeler Sylvain et Sylvette, l’appeler Panpan le lapin et au final, lui verser huit-cent-quatre-vingt-cinq sesterces sur un PEL au Crédit Mutuel de Noyelles-les-Vermeils près de Béthune. Les deux amis trouvent ça trop taré alors ils s’en vont en ricanant.

Ce n’est pas pour autant que la Guerre de Cent Ans s’arrête. Quelques temps plus tard, Michou est Jeanne d’Arc. Il a une combi bleue en guise d’armure et tous les soldats trouvent ça hyper gay, mais ne disent rien car Michou d’Arc, comme il se fait appeler, les mène de victoires en victoires, cheveux au vent, tambours battant. Il n’est armé que d’une baguette de fée et d’une tétine, il chevauche un poney nain fluorescent nommé « Crottin » sur la tête duquel il a attaché une fausse licorne en plastique qui clignote, ce qui fait peur aux Anglois qui trouvent qu’il faut vraiment être complètement tripoté de la bombonne pour se trimbaler, mis de la sorte, sur les champs de bataille. Le roi Charles VII, qui a eu ouï dire des exploits de Michou d’Arc, décide d’une rencontre à Chinon le 25 février 1429 et pour pouvoir l’observer, se cache parmi la foule. Mais Michou, qui a un septième sens en plus de celui de murmurer à l’oreille des hiboux, du haut du podium sur lequel il fait un photo-call pour Modes et Travaux et Biba, sent le roi, le détecte, et le hèle de manière toute mutine: « Vous là ! Oui, vous, là, le Roi ! Wouhou ! J’vous ai vu, faîtes pas genre… ! Alors, on fait sa timide ? Bouhhh ! » Le roi est tout penaud et a un peu honte de s’être fait démasquer. Beau joueur, il s’écrie tout de même « Vive Michou d’Arc ! Longue vie au Royaume de France ! No pasaran ! Nous sommes tous des Playmobiles ! » La réflexion laisse tout le monde coi. En effet, cela sonne tellement insensé ! Tout de suite Michou crie : « A moi la garde, arrêtez le Roi, il est fol ! » Et tout de suite, des hommes en blanc arrivent, saisissent le monarque déchu et lui passent une camisole. Il termine en observation dans une chambre capitonnée à Saint-Anne après lui qu’on lui a fait une bonne piqûre. D’où sont nom de Charles le Fol. Michou crie alors : « Le Roi taré s’est fait coffrer : vive le nouveau Roi ». Et c’est l’avènement de Louis XI.

Tout le monde éructe sa joie. Les gens vont au Flunch et au Buffalo Grill, puis se parent de leurs plus beaux atours et décident de fêter le nouveau Roi.  Une énorme fête est organisée dans tout le Royaume et tout le monde danse hyper fort en serrant les dents sur des estampies, des tresques et des tarentelles endiablées. C’est alors que Michou prend un violon et lance un Cotton Eyed Joe qui enflamme littéralement le pays, accompagné de Roselyne Bachelot au banjo et Gérard Depardieu au solo de voix. Il se fait désormais appeler Lady Cowboy et commence une tournée dans toute la France. Il distribue des baudruches à son effigie et des mains géantes. Tout le monde est complètement en délire en écoutant cette musique et guinche à en devenir blonde et notamment les copagnonnes de Michou : Rika, Nancy, Cachou, Régine, Catherine Ringer et quelques Claudettes sur le retour.  Tout le monde apprend la choré par cœur et devant ce succès, Lady Cowboy et son nouvel homme de confiance, Footix, décident d’organiser les JO en France ainsi qu’un tournoi international de Uno. Aussitôt dit, aussitôt fait. Et la France gagne les JO mais le tournoi de Uno est remporté par la Belgique. Une énorme fête est malgré tout organisée pour célébrer cette victoire en demi-teinte.

Mais Louis XI voit d’un mauvais œil la popularité grandissante de Lady Cowboy-Michou. De plus, les caisses du Royaume sont désormais vides et les gens en ont ras le ponpon des frasques interlopes de Michou et sa cour, composée principalement de personnes âgées émos qui dansent continuellement le Shuffle autour de lui, mais tout lentement car ils ont déjà des heures de vol et ne sont plus de la première fraîcheur. On décide de le faire brûler. On installe un bûcher à Rouen, ville fleurie, et on attire Michou dans le piège en laissant traîner une guêpière bleue ayant appartenue à Valérie Damido. C’est une idée vraiment pas bien fute-fute mais bon, c’est pas encore l’époque des Lumières (référence à Voltaire, Diderot, Philippe Lucas…) Michou tombe dans ce piège grotesque et est brûlé vif. Pourtant, il ne meurt pas ! Au contraire, il se transforme en feu d’artifice exclusivement bleu et s’évapore dans la noirceur de la nuit froide sous les « Oh la belle bleue » des badauds ébahis  parce ce flamboyant spectacle, son et lumière aussi ravissant qu’inopiné. D’aucuns diront tout de même qu’il est repassé ensuite pour reprendre son masque double face Danielle Gilbert/Dari Boutboul , son déguisement de Milou, son CD de Eve Angeli, son Alf en peluche et sa BD Cubitus, qu’il avait oubliés et dont il avait besoin pour un projet dont il n’a rien voulu dévoiler.. . Mystère et boule de gum.

Ensuite, c’est la fin de la guerre de Cent Ans. Et une bonne nouvelle n’arrivant jamais seule, on apprenait quelques jours plus tard que la Guerre de Troie n’allait pas avoir lieu, que les trois coquins qui avaient saccagé l’appart de Justin et Monique au début de l’histoiRe n’avaient jamais existés et qu’il s’agissait en fait d’affabulations des deux producteurs de charcuterie industrielle. Le peuple entier s’accorda pour trouver ça vraiment tout pourri comme mystification et qu’il fallait vraiment être dépoté de la carafe pour aller inventer des trucs aussi lamentables. On organisa tout de même une grande fête.

Publié dans | Pas de Commentaires »

Au théâtre ce soir… (2)

Posté par gramier le 2 mai 2011

Par Albénitz, Blochy et Gram

Acte II, scène 1

2012. Sarkozy a été assassiné par un professeur de lettres classiques qui ne supportait pas d’être dirigé par un mec qui n’est même pas francophone. Gérard Larché, président du Sénat, assure l’intérim. Afin de conserver le pouvoir, il a modifié en catastrophe la Constitution, et inséré un article qui prévoit que « seuls sont éligibles à la magistrature suprême les individus de plus de 500 kilos, pouvant justifier d’une appartenance à la franc-maçonnerie et d’une formation de vétérinaire ».
L’opposition, arrosée en call-girls ukrainiennes et en pétrodollars prélevés sur le programme Pétrole contre nourriture, a voté ce nouvel article. Seul le sénateur Serge Dassault s’est abstenu, car il cuvait un Saint émilion de très bonne facture au moment du vote, sous un un buis du parc de Versailles ou le Parlement s’est réuni en Congrès.
Une fois élu pour un mandat bicentenaire par un conseil des sages composé par les membres du cercle interallié et de l’Automobile Club de Neuilly, Gérard Larché se fait désigner Guide Suprème de la république des gouines et Grand Maître Saucier. Il se fait faire une couronne en léopard comme celle d’Amin Dada, un sceptre en forme de louche et il s’installe sur un trône où l’éventent continuellement une centaine de mulâtres triés sur le volet. à l’heure où nous parlons, il compose son Gouvernement, tout en attaquant une assiette de tripes à la mode de Caen, toute imbibée de Sauce Groslard. Le secrétaire général de l’Elysée, Joel Robuchon, se tient à coté de lui et lui éponge le front avec un mouchoir en fil d’or. Christian Blanc sans cesser de tirer sur un havane d’un bon demi-mètre, répond aux questions de l’énorme masse graisseuse.Gérard Larcher: Bon, procédons. Combien de mecs dois-je saucer pour rester au pouvoir, mon petit christian?Christian Blanc: si l’on compte les élus, les patrons du Cac 40, les journalistes, les publicitaires, vos anciens camarades de classe, les arabes à la mode, les acteurs, les cumulards du PAF, les corses, les bistrotiers, les fonctionnaires, les frères trois points, ça fait 2 millions de personnes.

Gérard Larcher: Je vois. Commencez par créer 2 millions de ministères, ça les calmera. Un ministère par tête de bite, pas moins. Faites aussi des ministres sans portefeuille, si vous êtes à court d’idées….

Michou: Un ministre sans portefeuille, mon gros maître….C’est comme une sauce Nantua sans andouillette moutarde!
Et il glousse comme une grosse tante.

Gérard Larcher: Je parle pas de leur cache-biffeton, ducon! Celui là, il l’auront toujours bien rempli de gros billets juteux, rassure toi.

Christian Blanc: Je ne sais pas si ça suffira à certains, mon gros maître. Par exemple, Roland Dumas voudrait aussi la présidence d’une assemblée.

Gérard Larcher: J’ai déjà donné le Sénat à Martin Bouygues et l’Assemblée nationale à ma petite soeur. Tant pis, créez une troisième assemblée, appelez-là comme vous voudrez et filez la à Roland Dumas. J’imagine qu’il vous demandera le droit d’y faire siéger les 3000 habitants de sa commune natale, où il a fait fortune en vendant des permis de construire dans des marais. Accordez-le lui.

Christian Blanc: Et Chirac, mon gros maître! Il m’a dit qu’il ne supportait plus la précarité de sa situation: membre du Conseil Constit à vie, que va-t-il faire après sa mort?

Gérard Larcher: Jako est décidemment un gros glouton. Enfin, prolongez lui son mandat jusqu’après sa mort, il n’a pas démérité pour notre cause.

Christian Blanc, soucieux: Au fait, il y a plus grave, mon gros maître. Il n’y a plus de sauce dans nos coffres, et le pays est en train de se soulever. Pierre Bérégovoy est réssucité, il est à la tête d’une meute de peigne-culs qui marchent sur l’Elysée, en hurlant « Fini de saucer », « rendez les quignons », ou même pire: « Moralisons la vie publique! »

Gérard Larcher blêmit, et laisse tomber un bout de graton sur son sextuple menton. Michou, qui fouinait dans le fion de Guillaume Pépy déguisé en lapine, devient aussi bleu que son costard satiné.

Christian Blanc se marre, et il dit « MAIS NON MON CON, C’EST PAS DEMAIN QU’ON S’ARRETERA DE SAUCER », et tout le monde se marre parce que Christian c’est quand même un sacré farceur. Et ils se remettent à saucer.

Fin de la première scène du 2e acte.

Acte II Scène 2

Gerard Larcher, comme le président W. en son temps a avalé de travers un jaret de porc et l’os lui est resté en travers de la gorge, ce qui a fait exploser les capitons de cholestérol qu’il avait dans la carotide : tout s’est enchaîné, comme les saucisses de morteaux dans le gosier de Jean-Luc Warsman : paraplégie, le président de la VI eme République n’aura fait qu’un an. Son successeur est tout désigné. On a d’abord pensé à Chirac ou a Christian Poncelet mais le premier a été retrouvé à se promener en Yupala dans l’appartement des Hariri qu’il occupe, jouant hagard, avec une bouteille de Corona en peluche pendant que Bernadette avait ses genoux en boucle d’oreille et se faisait visiter-du-soir par David Douillet sur un lit de pièces jaunes, et le second n’a jamais été retrouvé, s’étant perdu dans son appartement de 4000 mètres de la place Vendôme. Mais c’est en fin de comptes Jack Lang qui a été élu « Cléopâtre de droit divin » à la majorité des 2/3 par le collège de grands électeurs composé de la statue du Grévin de Jackie Sardou, du bonhomme Michelin – dont Gérard Larcher adorait les oeuvres, le guide annuel étant le livre de chevet de l’ex-président, ce qui a valu au bibendum d’être élu à l’Académie Française -, et de Philippe Bouvard qui a été acheté pour un pot de rillettes Fauchon, un Saint-Marcellin, une douzaine d’huîtres, une motte de beurre salé, une bouteille de Jurançon sec, trois gousses d’ail et un gros pain Poilâne.
Comme tout bon camarade, Jack se souvient du coup de main de la droite, alors que dans les années 2007-2012, quand l’inflation avait considérablement fait se réduire sa retraite d’ancien ministre d’état, de conseiller régional, sa pension de sociétaire de la comédie française, son indemnité de député de Région, il avait pu, grâce à l’ouverture, mettre un peu de sauce sur les épinards d’aubergine au caviar et de beurre au cul, grâce à sa mission de conseiller spécial délégué à la transition démocratique auprès de Fidel Castro mourrant et d’ambassadeur de France dans les eaux internationales de la corne érythréenne, ainsi que sa mission de spécialiste en droit constitutionnel dans la commission Balladur… il décide donc de pratiquer l’ouverture et de l’inscrire dans la Constitution qu’il fait raturer par Xavière Tibéri dont l’arrière petit fils est toujours maire du 5ème arrondissement de Paris : « Tout Empereur élu devra ouvrir… son cul ». Pour ce faire, il a réuni en Congrès à Versailles pour le vote, et tout le monde est mort de rire, en particulier les Dassault qui sont venus en famille avec le nécessaire à pique nique Hermès : ils sont 52 et en profitent cette année pour célébrer l’élection de Prosper, le chat de la petite Zoé Dassault, cinq ans, elle-même sénatrice, ainsi que du bonhomme de neige Bouli, qui malgré une élection triomphale n’a pu être présent pour cause de pose de première pierre du pont Marseille Lille au dessus de la France, financer par le grand emprunt lancé simultanément avec l’élection de Jack Ier.
Le congrès est sponsorisé par Vico – « Vico, des croûtons bons, des croûtons vrais, des croûtons comme s’il en pleuvait ».Directement après les débats et la mise au vote (entre midi et midi cinq) Jack annonce l’apéritif avec une surprise et en profite pour dire que le vote vaut aussi pour le nouveau budget de l’état – dont 118 milliards de dollars de frais de fonctionnement des ministères et institutions étatiques. Il annonce aussi la tenue du Grand Bal annuel de la Sauce au Louvre qui n’est plus un musée mais désormais pour Jack ce que le Petit Trianon fut à Marie Antoinette garçonnière du nouvel empereur : renommé le Petit Trianus.Jack, en reine Cléopâtre, discute avec Danielle Mitterrand et Leïla Trablesi venue spécialement en visite privée :

Jack : Tu vois Dany, quand j’ai fait faire cette pyramide si controversée au milieu du Louvre, je sentais qu’un jour ce serait mon tombeau. C’est pour cela que j’ai fait déterrer tout le cimetière de Jarnac pour qu’il soit tranquille, apparemment, il se plaignait des jérémiades des gens de peu qui l’entouraient. Il voulait de la place. C’est chier tout de même que les pauvres continuent à casser la couille même morts !
Et tout le monde est mort de rire.

A ce moment là, caché derrière un saucier géant dans lequel Catherine Nay, Laurence Ferrari, Jean-Pierre Pernault sont en train de faire faire trempette au quignon, tout en demandant à Brice Hortefeux quel sera le programme du journal télévisé de TF1 de la semaine suivante, arrive un majordome avec un plateau d’argent sous cloche d’argent. Il s’approche de Jack. Le visage de la reine se décompose : tout le monde fait silence, Mireille Matthieu, FOG, MOF, MAM, POM, DSK, PPDA relèvent la tête de la gamelle de sauce grand veneur qu’ils étaient en train de laper par terre : la nouvelle tombe comme un croûton dans la mousse de Brocoli à la crème et au gingembre.

Jack, d’une voix tremblante : Mes amis, je vous annoncent une formidablement grave nouvelle…

Pas un bruit parmi les 9000 parlementaires, ministres et présidents de groupe, questeurs, secrétaires d’état, ministres sans portefeuille, préfets hors cadre, académiciens, etc.

Jack de reprendre: Poîlane à décidé de ne plus produire…

Un vent de désespoir souffle sur les commissures baveuses de tous les sauceurs, tout le monde commence à voir le régime basculer, le chaos, la non tenue du Grand Bal de la Sauce, qui réunit les grands donateurs du parti du président le PFS : Parti pour la France en Sauce, mais aussi les journalistes de tout bord, les opposants, les amis du pouvoirs, durant lequel est décerné le prix du Crouton d’Or du meilleur Journaliste, de la Tartine d’Or du plus grand cumulard, de la Mouillette d’Or du passage le plus réussi du secteur publique au secteur privé, etc, etc… Que faire ? Comment réagir ? Des expressions d’horreurs se lisent sur les visages… Jack Ier, dit Cléopâtre, doit parler… Après cette seconde qui semble ne pas avoir de fin, Jack reprend, lueur d’espoir dans ce monde qui vacille…

Et Jack de terminer, solennel: Poilâne a décidé de ne plus produire… mais de ne plus produire… que des quignons.

C’est l’explosion de joie totale, le délire absolu, tout le monde s’embrasse, les Poutine, les Karimov, les Gbagbo, les Ben Ali, les Moubarrak, et toutes les délégations étrangères n’ont même pas besoin de traducteurs : c’est le langage universel « Quignon ». Et la fête continue.

Fin de la scène 2

Acte II Scène 3

2023. Jack Lang – Cleopâtre, à la fois Président et Première Dame de France, entâme la dizième année d’un règne sans partage et, disons-le, carrément tyrannique. Un « ouvre-feu » a remplacé le couvre-feu d’antan: après 22h, plus personne n’est autorisé à rester chez soi, sous peine de fessée, et chacun doit s’acheminer vers une des gigantesques boites de nuit placées sous le haut patronage de l’implacable ministre délégué à la Touze Perpétuelle, Dominique Besnehard. Dans ces lieux d’opression, chacun doit s’acquitter des quinze rapports buco-anaux qu’impose la loi, avant de rentrer chez soi éreinté, le petit mauve en chou-fleur. La Marseillaise a été remplacé par Show must go one de Queen dont les oeuvres sont apprises par coeur dans les maternelles, dirigées d’un doigt de fer par le nouveau ministre de la Correction, Douste Blazy. Soumis à un nouvel impôt, la Contribution Enfantine Généralisée, toutes les familles de France doivent envoyer à l’Elysée deux garçonnets à peine nubiles, qui défilent dans le monumental lit présidentiel en forme de nénuphar géant où il leur est intimé de jouer à chat, les yeux bandés, en poussant des cris de poussins. Depuis longtemps revenu de son exil suisse, Polanski tourne des gonzos avec Ruby et Zaïa la Française, subventionnés grassement par le Haut Responsable à l’Art Dégénéré, Christophe Barbier, qui a fait récemment entrer Guillaume Dustan au PanPanthéon. Le cercueil du grand auteur était porté par des orphelins blonds déguisés en choristes, tandis que dans un discours enflammé Dave faisait l’éloge du Barebacking en plein air. Patrons et Socialistes sont réconciliés, à l’image de Martine Aubry et Laurence Parisot qui se sont gougnoutées en direct pour relancer le dialogue social.La politique de Jack Lang-Cléopatre connait des succès fulgurants, puisque la notation des Français sur l’échelle de Kinsey s’établit désormais à 5,9, la plus élevé du monde. Rien à dire, la France est un pays où il fait bon s’enfiler, à toute heure, entre amis ou en
famille, entre amis et en famille, sous l’oeil débonnaire et lubrique du Monarqué éclairé.
Pourtant, chez les sauceurs, l’enthousiasme est modéré. DSK, Claude Goasguen,Christian Estrosi, Jacques Myard, Eric Raoult, Chirac, Philippe Sollers, Roland Dumas, PPDA se retrouvent au Frou Frou BambouClub, un des derniers tripots hétéro clandestins, où l’on peut courir la gueuse à l’abri des sbires de Pierre Palmade, le chef de la police politique qui est aussi l »‘oeil, l’oreille et l’anus du président ».Chirac: Je suis las, las de cette dictature sodomite. La sauce n’a plus le même goût qu’avant.Avant la sauce avait un petit goût égrillard, un goût de parfum bon marché, un peu gaulois, qui la rendait si digeste. Aujourd’hui ce n’est plus la même chose: on continue à saucer, mais on ne s’amuse plus. Qu’en pense-tu, le « motodidacte »?

Christian Estrosi: tout à fait d’accord. Coté pèze, je ne me plains pas, je m’en mets toujours jusqu’à la glotte, je me gave comme une oie, comme un porc, je me fais livrer des camions de fausses factures à domicile et les impôts locaux sont désormais directement versés sur mon compte au Lichtenstein, sans passer par le budget de la ville comme on faisait du temps de Jean Claude Gaudin, mon maître-à-magouiller qui m’apprenait l’art de saucer à la provençale. De ce coté là, rien à dire. Mais coté fesse, ça n’est plus la sauce d’antan, quand je pouvais nommer une tapineuse directrice de cabinet et une michetonneuse Directrice de la communauté de commune..Maintenant, je suis obligé de me planquer pour palucher la croupe d’une stagiaire, c’est pire qu’aux USA. Et on m’a obligé à faire mon coming-out officiel déguisé en YMCA, sur la place de la mairie

Roland Dumas: C’est vrai: qu’il est loin le temps où j’entretenais des poules avec l’argent de la quête que détournait le plus grand sauceur ayant jamais porté soutane, Monseigneur Jean vingt trois….

PPDA: Epoque béni où je rentrais d’une séance de dédicace d’un livre plagié avec une moisson de numéros de téléphones d’étudiantes de la
Sorbonne! Je niquais à couille-rabattue, en ce temps-là. Et aujourd’hui, j’ai été obligé de m’afficher au « 2+2=5″ avec Magloire, afin de conserver mes huit 607 de fonction à TF1….

Sollers: et que dire de moi. Les attachés de presse que me file Gallimard sont désormais des boxeurs à moustache. Autrefois, elles étaient directement recrutées dans des agences de mannequins estoniennes.

Alors qu’ils sanglotent tous en coeur, Pierre Palmade fait irruption dans la pièce en criant « Bouh », effrayant avec son casque de chantier et ses piercings de téton. Il est escorté par deux malandrins de la gay-police. Les sauceurs, pour ne pas se faire démasquer, s’enfilent en serrant les dents.

Le rideau tombe.

Publié dans | Pas de Commentaires »

Lady Nancy Chopard-Sain

Posté par gramier le 2 mai 2011

163668ivanatrumpetsonnouveaupetitami637x02.jpg

Albénitz : Lu sur mon site préféré, « pure people »: Même dans nos délires les plus aboutis: on n’y avait pas pensé: massimo Gargia déguisé en Michou! « Le nouveau petit ami de la richissime Ivana Trump, s’appelle Julio Favaro et il ressemble étrangement à son ex toy-boy : le jeune homme issu de Secret Story l’inénarrable John-David ! En présence de Mia Frye, de Hermine de Clermont Tonnerre, de Massimo Gargia (qui a piqué le costume de Michou), de Caroline Barclay, ou de Lady Chopard, c’est à dire les inévitables, Ivana Trump s’est bien amusée hier lors de cette soirée à La Taverna… Elle s’est fait embrasser par tout le monde ! » 

 La photo de Massimo Gargia déguisé en Michou est sur le site (http://www.purepeople.com/article/le-nouvel-amour-d-ivana-trump-est-le-sosie-de-john-david_a23780/1), il suffit de faire défiler les photos.

Gramier : Et en plus, une photo de notre héros: Gerard de Villiers!!!! C’est dingue !!!! http://www.purepeople.com/media/gerard-de-villiers-et-jean-pierre_m268212

Albénitz : Je vais mourir de rire. Les mecs n’ont aucune limite. Ce qui est génial c’est que c’est un réel groupe de potes, une bande infernale et qu’ils se voient tout le temps. T’imagines si au lieu d’avoir Edouard G. et Antoine C. comme potes, tu avais Massimo Gargia et Monica Bacardi? Tu les verrais tout le temps, et vous passeriez des vacances ensemble à Mykonos.. Et t’imagines si t’étais Lady Nancy Chopard, un samedi soir à 21h, en train de te maquiller comme une vieille Mercedes volée par des roumains? Tu serais devant ta glace et tu penserais: « Ce soir, je vais encore m’amuser comme une petite puce….Régine la Reine de la Nuit fête son non-anniversaire dans les salons du Maxim’s, je crois qu’il y aura Massimo, Gérard, Michou, Monica et toute la clique. Ça promet une belle, belle soirée! J’espère qu’il y aura un lancée de nains vers les coups de minuit, comme la dernière fois »….

 Gramier : Apparemment c’est vraiment la femme d’un des héritiers de Chopard. Impossible de trouver la biographie passionnante de Dame Nancy-Chopard-Sain, l’amie de Monica et d’Ivana ! Et au fait ? Qui est donc Monica Baccardi ? Ce qui est dingue c’est que Lady Chopard aime tellement la vie ! C’est énorme de penser que, Régine Choukhroun et elle, qui doivent avoir 742 ans à deux, obligées de bouger sur de la Goa mais de manière toute minimaliste parce qu’elles sont bourrées d’arthrose. Elles doivent boire un Champagne de gamme moyenne à haute. Lady Chopard c’est un peu une Lady L. de Romain Gary, mais cheap et vraiment vénale. C’est une super croqueuse de diamants, elle les bouffe réellement. Le matin, au Ritz, où elle crèche à l’année, elle prend toujours sa coupe de fruits frais qu’elle fait saupoudrée de poussière de diamants. Tim Burton aurait pu la faire jouer dans Brazil sans aucun artefact. 

Et Monica Baccardi, comme elle est cheap !!!

Et le top du top c’est de fréquenter en même temps Lady Chopard mais aussi Jean Roch, Christian Audigier (des Etats-Unis) et une autre nuée de  jet-setters de seconde zone qui adore Tropez, la présence des millionnaires, les Ferrari et les yachts. Comme c’est lamentable, à une époque M6 faisait une émission sur deux sur le Jet Set avec Massimo et tout le monde voulait en faire partie. Et lui il essayait de nous faire chougner dans Zone Interdite en nous disant depuis son hôtel de Gstaad, qu’il avait pas une tune. Comme c’était lamentable. Et Le Point intercalait entre deux unes sur les Francs Mac, une Une sur les Riches et la Jet-Set.  Lady Chopard et son amie Monica c’est vraiment la personnification de la vanité. Elles en sont nietzschéennes.  Hiiiiiiiin! Lady Nancy Chopard-Sain, elle est de toutes les sauces puisqu’elle traîne même avec ces dépravés de descendants cheap des Rois de France : http://www.purepeople.com/media/lady-nancy-chopard-sain-au-mariage-du_m288714 

images3.jpg

Comme c’est genial! Elle est sur pilote automatique. Elle réfléchit plus, elle va juste aux fêtes comme on va l’usine, sa vie est une grande fête. Elle est autant à sa place dans une rave partie qu’au mariage du Prince Williams. Elle est toujours la même, elle ne change pas. Ce n’est pas un être humain. Elle est née à l’âge qu’elle a aujourd’hui et elle est sortie d’un œuf d’Autruche Géant déjà habillée en Chanel. Elle faisait déjà la bringue avec Louis VI le Gros, elle connaissait tout le Sénat Romain, elle trinquait déjà avec Artaxerxés, c’était la meilleure copine de Cléopâtre, elle guinchait avec Philippe le Hutin qui l’adorait, elle est de toutes les fêtes depuis que le monde est monde et depuis que ma mère est blonde. Personne ne sait qui elle est ni d’où elle vient mais elle est toujours la première invitée. Si tu es millionnaire, que tu fais une bringue et que tu l’invites pas, un mauvais sort s’abat sur toi et ta famille et les pires plaies du monde te frappent de plein fouet. Beaucoup de gens sont morts, on ne le sait pas car c’est un secret protégé par l’Ordre de Malte, les Illuminati, par le Vatican, la CIA, la Franc-maçonnerie, mais c’est parce qu’ils avaient cru pouvoir s’amuser sans Lady Chopard-Sain ! 

Albénitz : En fait Lady Chopard elle a toujours le même sourire mondain, l’air de dire « c’est formidable, tous mes amis sont là », et comme elle sourit tout le temps elle ne peut pas parler, et du coup elle est muette, mais tout le monde l’aime bien quand même. Elle fait toujours son sourire mondain, personne n’a jamais entendu le son de sa voix. 

Gramier : Et lire ceci – véridique: 

Le Matin.ch : Vous avez animé le Bal des débutantes samedi dernier. Dans votre chronique du lundi vous n’hésitiez pas à balancer sur les invités. Lady Nancy Chopard-Sain a fait un malaise «parce qu’elle était pompette». Stéphane Bern, ça n’est pas très cavalier!
Stéphane Bern : C’était tellement drôle de la voir s’effondrer sur le voisin. Elle fait le coup chaque fois et ne termine jamais un dîner. Elle ne tient pas l’alcool. Parfois, elle me fait des agaceries comme on dit: «Oh! Ce que vous avez écrit sur moi!» On est dans un endroit public, il faut savoir se tenir. 
Non mais Stéphane Bern, avoir pour seul but dans sa vie que de fréquenter le Gotha! Faut vraiment être la dernière des tantouses ! 

Gramier : Sans commentaire. C’est l’article le plus affligeant qu’il m’ait jamais été donné de lire : http://www.peopleandgotha.com/news/le-gotha-ne-parle-que-de-ca/maison-royale-de-france,114.html 

Albénitz : Cette photo est une des choses les plus drôles du monde. Fait chier, j’ai effacé le truc que j’allais t’envoyer, je faisais des blagues. Bordel, elle tellement vieille qu’en fait elle a précédé la création. En fait, Lady Chopard n’existe pas en dehors de la fête, elle s’évanouit dès que la fête se termine, et d’ailleurs personne ne l’a vu autre part que dans une boîte de nuit ou un mariage, en train de guincher comme une tarée. Mais en même temps, comme elle a don d’ubiquité, elle peut apparaître dans plusieurs fêtes en même temps, elle peut être à la fois sur le podium du Papagayo à Saint Trop’, derrière les platines au Marquis à New York, sous la tente du cocktail du mariage gay d’Elton John dans le Sussex, et au Eat My Balls Disco Club à Jakarta. Elle est partout, elle se multiplie, et se démultiplie, image obsédante de la fête perpétuelle et sans objet, toujours en train de défier la mort, brandissant ses saucisses de cocktail comme un torero brandit ses banderilles, jaillissant d’une pièce montée déguisée en pin-up des 50′s quand on la croit morte et enterrée. 

Gramier : Oui, hiiiin, t’imagines, Massimo qui fait courir la rumeur suivante : Nancy Chopard Sain c’est un esprit extraterrestre, seule survivante d’une nouvelle espèce. La planète c’est justement la planète Fêta – comme la déesse – et ses habitants sont les Fêtards.  Dame Nancy a un secret pour survivre : les suppositoires en or rose. En fait, sa vie c’est 24 heures de fêtes par jour parce que, comme tu le dis, elle a le don d’ubiquité et qu’en plus elle suit la nuit. C’est un peu un vampire, elle déteste la lumière du jour. C’est hyper drôle,  j’ai lu qu’elle faisait partie d’un cercle de femmes de pouvoir et de culture créé par le créateur cheap, la tante universelle : Pierre Cardin, avec l’aide de Monique Raimond, sa Directrice de la Com’. Dans ce cercle qui se cultive en écoutant des conférences de Jean-Marie Drot et en déjeunant pour 160 euros au Maxim’s Club, il y a Dame Nancy Chopard-Sain ou DNCS (j’ai une légère érection chaque fois que j’écris ce nom, c’est tellement irréel de connerie) et Lilianne Bettencourt. Comme ça doit « vieilleputer » dans ce Club de rombières pleines aux as. DNCS doit être morte de rire mais comme elle est trop tirée, elle est obligée de rire par derrière. Il lui on fait une bouche au niveau de la nuque pour qu’elle se sente mieux. Ce qui est cool avec DNCS c’est qu’elle se fout du niveau social, ce qu’il lui faut c’est la fête, toujours la fête, rien que la fête, comme au temps d’avant 1789 quand elle tousait avec Marie-Antoinette et Fersen, peu importait le risque tant qu’il y avait la fête. Elle fréquente les rois, les pédés, les salopes, les noirs, les gros, les cons, les ploucs, le gotha, elle est présence « bienfêtrice », tout le monde sait qu’elle sera là, que jamais elle ne fera défaut. Elle a un détecteur de fête dans son vaisseau spatial auquel elle est reliée depuis 7 000 ans qu’elle est sur Terre. En fait, sur la planète d’où elle vient, on l’avait envoyé en mission pour sauver le monde, mais contrairement à Superman, elle a préféré la fête, la Veuve Cliquot-Ponsardin, Tropez, Gstaad, Monaco, le Ritz, le shopping, héhéhé 

Albénitz : Regarde la photo en pièce jointe, Lady Nancy Chopard-Sain est au summum de sa carrière: elle sauce à un gala de Charité organisé par l’ambassade d’Ouzbékistan…Elle était même pas invitée mais elle a senti qu’il y avait une soirée et elle y est allée toute seule, après avoir fait faire une fausse invitation par un des dix faussaires qui travaillent en permanence pour elle. Et ce qui est marrant c’est qu’elle devrait être un peu blasée parce qu’elle a fait des milliers de soirées d’ambassade avec Cicéron, Guillaume de Nogaret, Talleyrand ou Saint John Perse mais comme à chaque soirée elle est aussi excitée qu’une pré-adolescente qui va au bal, elle est super contente, elle devient cinglée en voyant toutes les particules et les canapés aux crevettes, et elle va tout de suite voir la liste des invités et elle a un orgasme en voyant apparaître quelques millionnaires pleins aux as, et elle se rue immédiatement sur eux et elle verse dans leurs coupes un élixir d’amour pour les mettre dans son pieux à baldaquin et faire des trucs dégueulasses, et ensuite leur soutirer de l’argent comme une michetonneuse de Pigalle.  En plus c’est hyper drôle parce que depuis sa naissance au V ème siècle avant Jésus Christ, elle a fait 239 opérations de chirurgie esthétique. Du coup il n’y a plus rien d’origine, sauf peut-être un ongle qu’elle a gardé par sentimentalisme, mais sinon elle est littéralement toute refaite: par exemple elle a la peau des fesses de Juliette Gréco sur les joues et la peau des joues de Françoise Sagan à la place des fesses, elle a même fait exhumer le cadavre d’Yves Montand pour lui piquer ses dents….Et surtout elle se fait faire une nouvelle injection de Botox tous les ans comme d’autres font le plein, et après elle est repartie comme en 40.  

Gramier : T’imagines que ma voisine de bureau vient de me demander extrêmement sérieusement pourquoi les Ricains avaient tué Ben Laden !!!  Non mais ce pays de demeurés !!! 

Albénitz : L’inculture de la meuf, c’est abyssal. En même temps les Français sont aussi incultes, la plupart ne connaissent même pas Lady Chopard, une des personnalités les plus marquantes des 800 dernières années. 

Gramier : Oui. Mais en France, elle n’est pas Lady Chopard mais « Dame » Nancy.  Tu sais qu’elle a le pouvoir de se transformer, comme l’agent Smith dans Matrix, elle prend la forme qu’elle veut pour s’infiltrer dans les soirées du Gotha mais aussi dans les fêtes de village, dans les pendaisons de crémaillère, dans les fêtes de voisins, dans les soirées étudiantes, dans les booms, dans les goûters d’anniversaires, dans les premières communion, dans les baptêmes, les enterrements de vie de garçon, les bar mitzvah, mais aussi aux brunch après les enterrements, elle est de partout. Si nous sommes des poussières d’étoiles, elle est poussière de fête, elle n’est que cotillons, chapeaux pointus, déguisement et boule à facettes. Le Johnny Walker coule dans ses veines, elle est constamment à l’affût de la moindre fête. Elle a une équipe de 10 000 personnes à plein temps dans le monde entier qui effectuent des recherches sur la fête. Elle a à sa disposition les meilleurs informaticiens de la terre qui lui ont fait un algorithme spécial pour intercepter les mots « fête, bringue, dancing, déguisée, se la coller, soirée, etc » dans toutes les langues, jusqu’aux langues mortes. Je te dis, c’est une extra terrestre. C’est elle qui a inventé le Champagne ! Elle est mentionnée dans la Théogonie d’Esiode « Zeus ricana avec Dame Nancy Chopard Sain, qui avait fait le déplacement à l’Olympe pour l’occasion. » et « Dame Nancy n’aimait pas beaucoup Era mais elle lui avait rendu malgré tout quelques petits services à l’époque où Zeus la trompait. Lady Chopard sortait la déesse et lui faisait oublier son chagrin dans les soirées Open Ambroisie du Reginae’s, taverne célèbre de la ville de Tropézios » 

Albénitz : T’imagines si Michou et Lady Chopard devenaient eux-mêmes des terroristes et qu’ils décidaient d’attaquer frontalement les états Occidentaux pour instaurer un régime de fête perpétuelle. Ils se rendraient dans les édifices du pouvoir et ils feraient exploser des bombes de paillettes et de mousse bleue et tout le monde serait terrorisé, et Sarkozy ferait des discours super solennels en disant que « la France ne cédera pas à la terreur bleue ». Michou, Massimo et Lady Chopard seraient retranchés à Ibiza d’où ils commanderaient leurs actions terroristes et ils kidnapperaient des gens qui symboliseraient l’ennui et l’absence de fête, comme des pasteurs protestants et des experts-comptables, et les mecs seraient obligés de lire des textes devant une caméra amateur, dans lesquels ils appelleraient les gouvernement à faire de l’Europe une discothèque géante et d’accélérer l’avènement d’un Royaume des gouines, et les otages rétifs seraient torturés par Lady Gaga, Günter et Helmut Fritz qui les forceraient à faire des danses tarées et à s’invertir, et à la fin les forces spéciales françaises localiseraient Michou qui serait caché dans l’enceinte du Macumba Filthy Naughty Crazy BamboClub sur l’île de Tutupanpan, et ils donneraient l’assaut. Tout le monde serait tué sauf Michou, Massimo et Lady Chopard qui s’envoleraient dans un vaisseau spatial en forme de Tampax et on ne les retrouverait jamais. 

Gramier : Je viens d’avoir une vision: Dame Nancy Chopard-Sain déguisée en bouquet de Muguet pour le 1er Mai, avec Michou et Massimo en Ouvriers en bleu de travail, Régine en Orchidée qui font une danse démente et extatique autour de la statue Grévin de Patachou et de Liz Taylor. Ils tournent hyyyyyyper vite, tellement vite, que ça creuse le sol et qu’ils traversent la terre et tombent dans l’unviers tout en étant morts de rire et en gueulant « Quelle belle soirée ». Puis on les retrouve au Baron huit minutes après avoir disparus et ils sont en train de trinquer à l’anniversaire de Ivana et Monica. 

Albénitz : Hiiiin. En fait, c’est Dame Nancy elle-même qui a suggéré à Dyonisos d’inventer la fête. C’est elle qui a fabriqué les première cithares, c’est elle qui est à l’origine de la culture de l’opium et c’est elle qui a inventé le cabaret, le twist, le reggae, la bourrée provençale, les frat-parties, la fête à Neu-Neu, le cirque, le burlesque, les bacchanales, les apéro-pastis, le french cancan,  les skin ppaarties, la techtonik, le LSD, les soirées mousse, le bal-musette, le country, les parties fines, les sons et lumières, la soirée de divorce, les « rave » parties et tout le reste. Dès qu’il y a une fête quelque part, un observateur avisé peut toujours apercevoir la traîne de robe en zèbre, le bout d’un sac en pur caïman ou humer son parfum aphrodisiaque aux essences de teuf, parce que Dame Chopard est dans le coin et que c’est elle qui a tout organisé. Elle a toujours sur elle un millier de playlists contenant 800.000 titres et des enceintes de 2 mètres de haut qu’elle traîne dans son cadi.
Ce qui est drôle aussi c’est que tous les 100ans, Michou organise l’anniversaire surprise de Dame Chopard, et qu’en fait tous les participants croient que c’est la première fois parce qu’ils ont tous l’alzeihmer, et ils guinchent comme des puceaux à leur premier bal.

 Gramier : Lady Chopard Sain est un caméléon, en fait, et personne ne le sait, mais c’est la femme la plus riche du monde car elle possède des droits sur tout ce qui est “entertainment”. C’est elle qui a organisé le mariage de Kate et William pour que ce soit glamour et que les gens oublient un peu la guerre en Afghanistan, c’est elle qui dirige le CIO, elle qui domine
la FIFA, la FIA et les Grands Prix de Formule 1 pour que les ploucs : elle prit le contrôle du cerveau de, tour à tour : Hadelin de Liedekerke Beaufort, puis Filoppo di Castagneto, puis Amaury de Mérode, puis Paul Alfons von Metternich-Winneburg, puis Max Mosley – c’est elle qui organisait ses fêtes et qui adorait ça et connaissait bien pour avoir organisé l’apéro dansant qui a suivi la conférence de Wannsee – et aujourd’hui elle manipule Jean Todt avec une télécommande miniature qui tient dans une pochette Chanel. Elle voulait organiser les prochains JO dans sa propriété du Tyrol oriental mais on l’en a dissuadé. 
Elle a organisé la dernière soirée au palais de Gbagbo, elle faisait parti du commando qui a tué Ben Laden et a sabré le Champagne sur le corps du terroriste, et c’est même elle l’informateur qui a filé la planque du mec parce qu’elle a été sa maîtresse et organisait des bringues pour les talibans au combat loin de leur famille alors qu’elle organisait les même fêtes pour les ricains de l’autre côté. Elle était en combi Gautier et avait un petit pistolet à colle Vivienne Westwood qu’utilisait Jean-Michel Basquiat pour ses collages à
la Factory de Wharol. Quand elle a donné l’attaque, elle était avec Michou, en combi bleue, qui était toute tremblante comme une Schtroumpf frileux. Ils se sont fait des frayeurs, à la sortie de l’attaque, elle avait invité des journalistes de « Pure People » et du magazine « Fête ». Ils ont terminé au Bouddha Bar de Kharachi avec Ariel Wiezman aux platines et des tas d’amis venus les rejoindre pour l’occasion. 
Elle était  l’organisatrice des bringues de Khadafi à Saint Barth et l’embrassait comme du bon pain en lui disant : « Muhamar, vous êtes enchanteur, j’adore votre fête, si on faisait une soirée pour fêter ça ? » « Oui, mais quand Dame Nancy Chopard Sain ? » « Mais tout de suite mon cher Colonel » « Mais nous sommes déjà en pleine bringue » «  Oui mais je m’ennuie. Il est 3 heures du matin, nous pouvons renvoyer tous les invités dans leur chambre, leur distribuer des invitations qui les convient à une brigue qui commencera dans une heure. Ca laisse le temps à tout le monde de se changer et de se refaire une beauté pour fêter cette fête merveilleuse, non ? » 

Elle a un site : fête.com, une chaîne de télé : tvbringue, une radio : bamboulaFM, un journal : l’Echo Corico. Et à chaque coup, le directeur de la rédaction c’est Massimo et il écrit comme il parle et personne comprend rien.

Gramier :Y’a un yacht qui s’appelle, tu devineras jamais comment, c’est énorme ce nom de Yacht : le LADY CANDIDA !!! Héhéhéhéhé ! http://corsematin.blogspot.com/2007/07/naufrage-le-yacht-lady-candida-sombr.html 

Albénitz : Tout cela est vraiment dégénéré et très drôle. Je ne peux pas te répondre comme je le voudrais, mais en attendant je me bidonne bien. 

Gramier : Hiiiiiiiin, Imagine y’a Lady Nancy Chopard c’est la reine du Lady Candida. Elle a investi le yacht de grand luxe avec tous ses copains et ils jouent à « chat ». Comme ils sont tous hyper vieux, ils ont mis leurs valises Vuitton sur le sol pour que ce soit plus simple. C’est Daniel Ducruet qui est skyper du Candida. 

Ensuite, ils sont tous bourrés comme des coings. Ils s’arrosent de Grey Goose et ils foutent le feu, mais c’est comme le buisson ardent, y’a le feu mais personne ne brûle. La musique est hyyyyyyyyyper forte. Ils se tapent la tête sur le sol dans un remix taré de « La bonne du Curé ». Ca en est même satanique. 

Ca devient un peu le nouveau Black Pearl. Ils parcourent le monde sans jamais s’arrêter. Ils sont toujours en feu. Puis ils se retournent et descendent aux abysses. C’est l’Enfer. Mais aux Enfers ils retournent littéralement le lieu. Régine et Nadine de Rotschild en tête de pont. Ils déferlent en hurlant « Quelle belle soirée » sur les enfers. Tous les démons ont peur de ces furies et disparaissent. C’est alors qu’ils décident de faire une énorme bringue depuis les Enfers. C’est tellement la fête que même les volcans d’Auvergne reprennent vie. 

Puis tout s’arrête. Et tu vois la pub Volvic. Lady Chopard est allongée dans l’herbe. Elle bouge un peu. Elle se rappelle plus comment elle est arrivée là – en fait c’est durant l’irruption mais elle a fait un black out. Et en fait ce qui est génial c’est qu’on l’a même pas filmée à l’époque de la pub mais elle apparaît quand même quand la pub passe à la télé après la bringue. Et le slogan dit « Volvic, un volcan s’éteint, être s’éveille » et là, Lady Chopard se retourne et elle a la gueule dans le cul, mais elle reste encore toute poudrée, et elle gerbe, et disapraît dans un nuage de fumée en ricanant de manière maléfique et en gueulant « je reviendrai ». Les enfants devant la télé pleurent. Y’a des plaintes déposées au CSA. Dominique Baudis est viré.

 Gramier : J’ai une vision: DNCS en train de danser le cancan en levant le jarret vers le ciel et sans culotte. Régine et Line Renaud sont ses acolytes et elles portent rien non plus. Elle mène une revue d’enfer et se mettent à aller de plus en plus vite. D’un coup des tas de Looney Tunes sortent de partout et Lady Chopard et ses copines se retrouve dans une sorte de Qui veut la peau de Roger Rabbit. Elles deviennent totalement hystériques. Michou est se transforme en bébé hibou tout bleu avec un corps d’oiseau mais une tête de Michou, et hurle littéralement, le plus fort possible, comme on a jamais hurler : « Quelle belle soiréééééééééeeeeeeeeeeeeeee ! » Dans une atmosphère apocalyptique, sur un air de symphonie de Bruckner, elles commencent à tourbillonner avec tous les Looney Tunes, tout fume et prend feu. C’est démoniaque, tout le monde est terrorisé par cette vision tarée.  Et comme à la fin des trucs Warner, la dernière image disparaît dans une cercle qui se rétrécit jusqu’à disparaître et on ne les revoit plus jamais… Sauf qu’au même moment, c’est le baptême de la dernière née du cousin de la sœur du mari de la tante de la grand-mère du neveu du frère de la bonne du chapelier de la fille du troisième remariage du cinquième frère de la marraine du grand duc Jean de Hanovre… et qui aperçoit-on, un verre de Jurançon sec à la main et un bout de cacahouète mâchouillé au coin de la commissure ???  Je te le donne dans le mimile : la fringante, l’immortelle, l’éternelle, l’inextinguible, l’immarcescible Lady Nancy Chopard Sain ! 

Lady Nancy and Friends
Album : Lady Nancy and Friends

16 images
Voir l'album
 

Publié dans | 17 Commentaires »

L’Odyssée de Michou

Posté par gramier le 2 mai 2011

images4.jpg

Revivez les meilleurs moments de la vie de Michou en cliquant sur ce lien: « Quelle belle soirée! »

Albenitz : Je ne vais pas tarder à me faire virer à cause de ma michoumania. Pour la 10e fois depuis une semaine, je me connecte sur le site michou.fr, ce qui ne manque pas de déclencher une musique de cabaret parce que j’ai évidemment oublié de couper le son de mon ordi. La collaboratrice dont je partage le bureau me prend pour un taré. 

Gramier : Comme c’est drôle qu’elle te chope en train de mater Michou! Comme ce serait drôle aussi que tu commences toi aussi à t’habiller en bleu vulgaire, héhéhéhé ! 

Albénitz : Le pire c’est que j’ai une veste en velours côtelé bleu électrique dans ma penderie, que je ne mets jamais. Si tu rentres vivant de Mexico, je te promets qu’on organisera une soirée « bleu Michou » où on sera tous grimés comme le Grand Homme. 

Gramier : Et on pourrait même créer une sorte de prix international du transgenre, à Montmartre, chaque année. On inviterait des tas de vieux qui trouveraient ça sympa et ne verraient pas la perversité de la chose, et on remettrait le Gode Michou d’Or au gagnant du meilleur char de la gay pride. Et tous les vieux applaudiraient. Et après tout le monde ferait le petit train, Michou en tête et Lova Moor serait la reine de cérémonie, et Michou serait aussi la reine de cérémonie. On idolâtrerait la déesse « Fêta », déesse de la fête, créée par Michou, et qui serait en fait une Barbie à qui on aurait mis un mini masque de Michou et qui serait habillée tout en orange et à la crinière brune, mais avec tout de même la tête de Michou. Les petits vieux lui feraient des offrandes de choses bleues pour conjurer sa mauvaise humeur, car derrière la déesse Fêta, y’aurait toute une légende et pour la conjurer de ne pas détruire le monde, il faudrait lui faire des offrandes de choses couleur bleu Michou et de perruques blondes. La déesse serait représentée en haut d’un grand gâteau à la crème comme dans les mariages ricains et au dessus de sa tête, en clignotant de manière toute cheap, y’aura les mots de la prière qu’il faut lui faire sans cesse : « Quelle belle soirée » 

Gramier : Selon Michou, la déesse Fêta aurait créé le premier homme : Adam… puis le second homme : Yves, comme dans la chanson de merde de Zazie, héhéhéhé ! Puis à la soirée du Gode Michou d’or, y’aurait Lova Moor mais aussi et comme toujours : Line Renaud, ainsi que Brigitte Fontaine, Stéphane Colaro, Katsuni, Brigitte Lahaie, Sonia Dubois, Cachou, Catherine Lara, Vincent MacDoom, Yvette Horner, Christian Morin, Victoire de Castellanne la jet-setteuse, Cathy Guetta, Rufus, Janie Longo, Chichi Larue, Casimir, la bégum Aga Kahn, Catherine Ringer, Jean-Pierre Coffe, Didi Bridgewater, Mademoiselle Agnès, Firmine Richard, Suzanne Vega, Bernadette Lafont, Corinne Touzet – la plus belle femme du monde selon TF1 en 2009 – Mr Propre, Rintintin, les Dalton, la Zoubida, Napoléon 4, daddy DJ, Johnny Guitar, Lara Croft, tout le Jackie Show, Luc Plamondon, Richard Cociante, les Tortues Ninja, Marylin Manson, Pépita de Pyramide, Mimi Cracra, Timichou, Gros Cachou, TomTom, Nana, Charles Ingles, la souris verte, Paula Abdul, Christine Deviers-Joncour, Henry Krasuki, Emile Louis, Mollah Omar, le géant Moussa, Didier Barbelivien, Elton John, les 740 Boyz, Stone, Francis Lalanne, Divine Brown la prostituée de Hugh Grant, Charden, Dadou ron ron ron, Patrick Duffy, Sue Helen, Maman j’ai raté l’avion, le retour de Martin Guerre, Hugues Aufray, la grande Zaza, Madame Claude, Samantha de Boysboysboys, Cher, Mamie Malicieuse, Jamie, Davina, Georgette Plana, Sim, l’inspecteur Gadget, Zizi Jeanmaire, Kenza Fara, Laurent Petit-Guillaume, Papy Galinier et Frédérique la fille qui présentait la vitrine dans le Juste Prix et tant d’autres, ça danse sur de la goa, l’évenement est sponsorisé par Intel et Jouet Club, l’âge moyen est de 72 ans, Charly Oleig fait office de DJ, on boit une méchante clairette de Die mais on ricanne bien, la couverture médiatique est assurée par le Midi Libre et TLM et c’est vraiment une belle soirée ! 

Albénitz : Et quand tout le monde a bien guinché de nouveaux invités arrivent: Pierre Mondy, Jean-Pierre Castaldi, Mireille Mathieu, Jean-Luc Reichman, Claude Barzotti, Christophe, Jean Benguigui, Omar Sharif, les frères Bogdanov, Derrick, Véronique Sanson, Bridget Fonda, le fantôme de Marie-France Pisier et de Gérard Oury, et tout le monde fait la chenille et Michou râle parce qu’il est devant et qu’il voudrait être derrière, et ça guinche sec et Michèle Torr dit que ça lui rappelle une soirée en 1275 où elle avait fait une bonne bringue, Yves Mourousi fait passer des cachous, tout le monde a les yeux injectés de sang et tout le monde dit: « c’est une belle soirée! » 

Gramier : Et le clou de la soirée c’est Bernard Madoff qui a eu une permission et qui en a profité pour faire un saut. Il sort d’un gâteau déguisé en Michou. Y’a le nain de l’île Mystérieuse qui est déguisé en Louis XVI et le black de la Croisière s’amuse en Marie Antoinette. D’un coup il passe du Annie Cordy et tout le monde se met à twister, les gens se déchaînent et suent comme fontaines. Pierre Ménès fait la roue et Tata Yoyo chie des ronds d’chapeau. Caroline Barclay est bourrée et elle traite Vanessa Demouy, Tory Speling et Ivana Trump de « cornichonnes » ce que tout le monde trouve naze. Minie Driver est habillée en Maya l’abeille et Scatman le chanteur fait des pets flamme. Ca commence à sentir le roussi.   Alors on commence à servir le cocktail « le Michou on the beach », qui est à base de Curçao et de Curaçao, et pour cela on change de musique et on passe un remix techno allemande des tubes de David Hasselhoff. 

Albénitz : Soudainement, alors que les enceintes crachent « On fait tourner les serviettes » et qu’une pluie d’Apéricubes inonde la pièce, Stéphane Bern, Frigide Bardot et Pierre Bénichou sortent d’un placard où ils s’étaient planqués pour se turlupiner tranquilles. Ils sont déguisés en Michou, comme tout le monde à part Peri Cochin et Pierre Belmare qui sont nus comme des vers, et du coup plus personne ne sait où est le vrai Michou, et tout le monde le cherche et c’est à en désespérer, on ne sait pas où il est à tel point que les gens commencent à vagir et à transpirer comme des cochons, et c’est à ce moment là qu’une voix céleste enveloppe la pièce, c’est celle de Michou qui dit: « N’ayez pas peur. Je serai toujours près de vous. » En fait on s’aperçoit qu’il s’était caché dans un pot de chambre avec un masque de Françoise Hardy et qu’il voulait juste faire un bonne blague, simplement ça n’a pas fait rire Majax et Peri Cochin qui ont vraiment eu très peur et qui se sont oubliés…  

Gramier : Puis Charly Oleig qui est toujours DJ balance une bonne vieille Queue Leu Leu de Bézu. Fabrice saute de joie, Valérie Mairesse, Olivier Lejeune, Les Vamps, Gustave Parking ; Sophie Forte et Richard Taxy se désapent et s’écrasent des baies des bois sur le corps pendant que Laurence Boccolini, Perry Mason et la statue Grévin de Liz Taylor balancent du yaourt sur la foule en délire. Valérie Expert et Tina Kiefer se foutent de la tête de Daniel Ducruet habillé en Mylène Farmer, ce qui ne fait rire personne et passe complètement inaperçu. Shirley et Dido ont pris de la coco et se prennent pour Rosie Varte et Jean-Marc Thibault dans Maguie. Marthe Villalonga a perdu sa poche urinaire et est obligé de faire ses besoins sur le bar dans un seau à champagne que lui tiens Jean-François Dérec. Yolande Moreau et Dita von Teese discutent dessous chic devant l’immense affiche de Jean-Claude Dreyfuss déguisé en Marlène Dietrich. Christine Bravo s’essaye à l’effeuillage. Michou apparaît alors en hologramme et il fait distribuer de la cocaïne bleue. Ca sent la sueur et Eli Medeiros et Linda de Sousa font un concours de miaulement. Robert Hossein propose alors de faire un nouveau spectacle sur la vie de Michou, mais un spectacle hentaï tourné avec des emos, des nains et Jackie Berroyer. Ensuite, vers 9 heures du matin, Véronica Loubry, Mouna Ayoub et Robert Tériteo tournent un gonzo sur un canapé en forme de bouche, le film est réalisé par John Biroute et Jean-Luc Roméro qui tripote le mauve du surfer pendant qu’il besogne, ce qui est très désagréable. Larousso chante Prévert, Ilario Calvo, qui n’a rien chopé, est obligé de se taper Sumo, le chien des Chirac,  qui est venu seul. Karen Chéryl pleure sur la fausse tombe de Pierre Magic Tchernia. Germaine Lustucru est en consultation avec le docteur Delajoux qui s’est reconverti dans la gynécologie pour femmes âgées et lui fait un frotti. Elle brame de bonheur comme un buffle mais ça n’émeut plus personne. Jeanne Moreau est morte sous le bar, Pierre Cardin, déguisé en Gimini Cricket chougne à ses côtés en gueulant : « j’étais sa tante ». Au milieu de la grande salle qui se vide peu à peu : Michou lévite et médite en déguisement de Bouddha, mais bleu. Il inspire profondément une dernière fois et ne sait plus qu’une chose : Quelle belle, très belle soirée !  Albénitz : Et lorsqu’il est 11 heures du mat’, la salle est quasiment vide, le sol est jonché de dentiers et de fioles de poppers. Seuls restent sur la piste Pascal Sevran, revenu de Mykonos, et Régine la Reine de la Nuit, qui dansent le coupé décalé sur une version ivoirienne de « 99 Lufballons ». Michou somnole entre les miches de Lolo Ferrari, Jeanne Calment est à dada sur David Ginola, Anémone fait un concours de rot avec Danielle Mitterrand. Sur le parking, Emile Louis discute avec Xavier Dupont de Ligonnes, et il lui dit « tu as l’air en forme, tu nous enterreras tous« , et ils rient comme des chèvres. Des années plus tard, lorsqu’il reviendra sur ces événements dans ses mémoires, Massimo Gargia écrira: « Vraiment, c’était une très belle soirée ».  Le show final arrive enfin, vers 2 heures de l’après-midi: Susan Boyle, Serge Lama et Guy Carlier sont propulsés par un canon géant, atterrissent sur un trampoline avant de plonger dans une piscine de Beaujolais nouveau, accompagnés d’un orchestre jazz-électro-funk-souk-manouche composés d’anciens combattants de la Guerre de 1870. On commence en projeter le DVD de BricolGirls et tout le monde est passionné. Quand soudain, un feu d’artifice aux mille nuances de bleu explose dans le ciel, un rideau tombe et Don King, Gonzague Saint Bris et Beau Dereck apparaissent sur le dos d’un Elephant bleu, éventés par des enfants albinos aux sexualités précoces et déviantes déguisés en derviches tourneurs. Les deux copains sont habillés en rats d’opéra et chantent: « nous sommes les soeurs jumelles, nés sous le signe des gémeaux »/ Le ciel se déchire et déverse des millions de cotillons, de flûtes de champagne, et de boules de geishas, tandis qu’un deuxième orchestre de filles-mères déguisés en diacres joue « Coït me«   de YAS, et la terre s’ouvre et la voix du Commandeur retentit dans tout le cabaret: « Michou, tu as bien saucé toute ta vie. Il est temps que tu me rejoignes. Es- tu prêt à descendre dans les entrailles de la terre?« . Et avant même que Michou ait le temps de répondre son éternel réplique (« Quelle belle, belle soirée! »), un éclair bleu électrique strie le ciel et la terre engloutit tous les participants, dans un grand fracas où se mêlent des glapissements grotesques, des bruits de verre brisées et de petits mauves que l’on pilonne, des râles de plaisir, des vagissements d’enfants et de dentiers qui claquent. 

Publié dans | Pas de Commentaires »

 

bucephal77500 |
Séjour solidaire entre géné... |
vivre autrement |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Constitution Marocaine
| RCD game over
| Les bonnes manières .