L’époque moderne

  1. La Révolution Française

equipefoot.jpg

Tout a commencé ainsi : Patrick Braouzec, Lyne Cohen-Solal, Maïté, Madame Soleil et Indra dansant la carmagnole et le très libertaire Jacques Langues au flutiot. Dehors, c’est la Révolution Française, nous sommes en 1789, et les chaises en plastiques n’ont pas encore été inventées. Mais ce n’est pas seulement la Révolution, c’est aussi c’est Thanks Giving. Alors, tout le monde est hyper colère, mais en même temps hyper plein de joie, car Thanks Giving, c’est une fête qui représente beaucoup. Jacques Langues veut profiter du fait que les gens soient un peu déroutés, pour prendre le pouvoir. Il veut faire décapiter le Roi Louis XVI et pour cela il envoie son fidèle écuyer Michou, déguisé en Dani, la chanteuse, faire courir la rumeur que le Roi n’est pas Louis XVI mais que son vrai nom est bien Emile Louis XVI et que le peuple doit le guillotiner. Il est aidé dans sa tâche par  son Camille Desmoulins à lui, Robert Ménard, qui vente la peine de mort dans les colonnes du Vieux Cordeliélier, mais ça ne fonctionne pas. Alors, il décide en même temps de montrer au peuple que le Roi est un salaud car il empêche les plus pauvres de fêter Thanks Giving avec une dinde. Pour ce faire, il demande à Michou de se déguiser en dinde et de faire cocorico et le promène en laisse dans les rues boueuses et sombres du Paris Fripon. Michou en a vite marre et voit que Jack l’utilise à des fins personnelles. Il s’en plaint par pigeon voyageur à Laurence Boccolini qui s’en fout car elle est en train de se faire un sushi avec Valérie Expert et elles parlent macramé. Et c’est un Michou très fort déçu et dépité face à l’apathie du coeur de son amie et confidente Laurence. Pourtant, c’est la vie! Il décide donc de rester donc avec Jacques Langues en attendant son heure, qui, faute de succès, essaie de proposer au Roi des Réformes « Gagnant-Gagnant ».

Le Roi l’écoute d’une oreille attentive et accepte de transformer la Révolution Française en Fête à Neuneu pour supprimer la menace que représente pour lui ce Thanks Giving « moyen-moyen« , selon les mots du machiavélique Jacques, et sa pénurie de dindes sans précédent. Et ça fonctionne! En récompense de ses bons conseils, il donne à Jack le grade de grand alainminc du royaume et à Michou, le poste de grande chambellane. Michou est gourmand, il veut aussi être anobli. Le Roi, dans sa grande bonté, accède à sa requête et lui donne le titre de Baronne. On l’appelle Baronne Lafête et ses armes sont serpentins d’azur sur parti, émanché d’or et d’azur de quatre pièces, les extrémités pommetées . Ses dames de compagnie sont Nadine de Rotschild, Dame Chopard-Sain, la Baronne Brandstetter, la Maréchale Régine de Choukhroun, la Grande Duchesse Cachou de Mouy – fille spirituelle de cachou et Vanessa Demouy -, la Princesse Orlanda de Dalido  et Peau d’Âne. Ils organisent un grand bal nuisette au Palais du Louvres pour fêter cet événement, durant lequel ça guinche sévère sur les meilleurs branles, courantes, menuets, cotillons et passacailles du moment. La Baronne Michou Lafête adore surtout la branle qu’elle danse avec acharnement, suant à grandes eaux. Le peuple oublie Tanks Giving et la Révolution, il ne pense qu’à la Fête à Neuneu et chacun prépare activement ses merguez, ses bières, son stand de Chamboule-Tout, son parcours de course en sac, sa pêche à la ligne et en profite pour faire le tri dans la chambre du petit car un vide grenier a aussi été annoncé. La famine est oubliée, les gens mangent du Pain Jacquet à tout va, les enfants y tartinent même allègrement du beurre de cacahuètes et Michou dans un élan inouï et généreux fruit d’un irrépressible besoin de donner de l’amour, fait distribuer des extincteurs vides, des déguisements de Miss Piggy du Muppet Show, des calendriers de l’année précédente, et des photos faussement dédicacées de Barbara Cartland. La liesse s’empare du peuple qui aime le tour nouveau pris par les évènements!

Ensuite, avec Jacques, ils décident de tout de même guillotiner le boulanger, la boulangère et le petit mitron. Langues choisit un nom de scène: Robespierre. Tout le monde s’amuse bien à la fête de l’Etre Suprême NTM, mais les gens se lassent de tant de fun, de soirées sympa, de cocktails, de vernissages, de la « sexy tax », de la « party tax », de la « brunch tax », des lois sur l’obligation de fête, l’interdition de se coucher avant 3 du mat’ même pour les animaux de ferme, de l’obligation de mettre des guirlandes limineuses de partout ou cela est possible, même sur les cornes des chèvres, passée par décret, du nouvel hymne national – le remix techno des Prisons de Nantes, qui va hyper vite et qui rend taré -, des frasques de Michou qui tyrannise le Polit Buro avec des imitations ratées et grotesques de Dita von Teese ou se fait passer pour Sisi Impératrice en hurlant à qui mieux mieux qu’il a du Sang bleu, des non-anniversaires et des enterrements de vie de garçonne de Michou imposés à tous et décrétés fêtes nationales et chômées, du culte de Jean Marais dans Fantomas, désormais religion d’Etat, de la déclaration des Droits des Tantes, dite la « Déclaration Ma Tante », qui régit les lois, ainsi que du Cocode Civivile incompréhensible car raturé, avec des tâches de miettes de croissant, des fautes et du blanc, des pendaisons de crémaillère quotidiennes, qui rapidement deviennent des guillotines de crémaillère, puis des strangulations de crémaillères, puis des noyades de crémaillères et, enfin, des fusillades de crémaillère. Bref, nous retrouverons Jacques au cours de l’histoiRe de France, car Jacques est immortel, mais pour l’instant, le peuple décide de le guillotiner un peu, histoiRe qu’il se calme. (L’histoRiographie moderne a ensuite montré, preuves immatérielles à l’appui, que cette exécution intervint après une conspiration de Michou, devenu, entre temps la Générale Michou de Cathy, montant en Amazone et se disant être la nouvelle Jeanne d’Arc, figure devenue populaire avec la victorieuse campagne d’Italie). Puis Napoléon arrive et l’histoiRe reprend son cours normal. Au global rien de foncièrement changé si ce n’est le château de Versailles dont les façades ont été nettoyées de cette épaisse couche de peinture Bleue Dulux Valentine, et le fait que le peintre Jacques-Louis David ait arrêté la peinture pour devenir coiffeur et créer sa propre ligne de shampoings sous le nom de Jean-Louis David. Voilà.

Laisser un commentaire

 

bucephal77500 |
Séjour solidaire entre géné... |
vivre autrement |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Constitution Marocaine
| RCD game over
| Les bonnes manières .